agroalimentaire picardie

Thierry Hénault lance Banania en pâte à tartiner


« Retour

Thierry Hénault lance Banania en pâte à tartiner

Thierry Hénault ...

Thierry Hénault, patron de Nutrial/Nutrimaine (Banania et Benco), s'attaque à la pâte à tartiner (400g, 2,65€) avec un 1er objectif de 1 million d'euros. 

Composée à 25% de poudre Banania (avec des flocons de bananes), cette pâte est fabriquée par l'allemand Krüger, qui détient 33 % de Nutrial depuis 2010, aux côtés du fonds Cerea Mezzanine et du management. Leader européen des poudres chocolatées pour MDD et spécialistes des granulés (jus, chocolat...), Krüger réalise 1,6 milliard d'euros dont 1/3 en PAI. 

De son côté, Nutrial fait mieux que résister face aux multinationales de son rayon (Nestlé et Kraft). 9 ans après avoir quitté le giron d'Unilever, Banania et Benco, qui sont présents dans 100% de distribution, totalisent 11 % de parts de marché. 

Avec 50 salariés, la PME réalise un CA de 20 millions d'euros (dont 60% pour Banania) avec un résultat d'exploitation de 1,6 million d'euros. Thierry Hénalut ne néglige aucune niche et surtout pas les licences (crêpes et biscuits Morina Baie/St Michel, chocolats festifs Babydelice Jacquot/cemoi) qui génèrent 15% de son résultat. "La marque Banania pourrait être apposée sur d'autres produits chocolat comme des viennoiseries", indique Thierry Hénault, qui vise une croissance annuelle de 5 à 6% par an. 

Après plus de 10 ans d'absence, Banania revient, en effet, en TV avec un budget de 1 million d'euros. Ajoutons que Banania signe également des sticks (sous-traités) chez McDo et lance cette année 2 nouveaux Benco (complet et XL/gros granulés) après avoir basculé en 2011 les Banania 250 et 400g sous Doypack, des produits qui sont élaborés sur son site de Faverolles, dans la Somme.

Source : Manager de l'alimentaire n°188 du 1er au 14 juin 2012