agroalimentaire picardie

Veau, vache, mouton, cochon... tout est bon!


« Retour

Veau, vache, mouton, cochon... tout est bon!

Veau, vache, mouton, ...

Saviez-vous que la consommation française de viandes connaît depuis quelques années des évolutions marquées ? Les nouvelles habitudes alimentaires et les changements de mode de vie impactent la consommation.

Tandis que les viandes blanches (volailles et porc) ont augmenté ces dernières années, la consommation de la viande bovine a légèrement diminué mais reste tout de même la deuxième viande la plus consommée en France après la volaille. Pourquoi un tel changement ? Facteur économique, habitudes alimentaires – la proportion de repas pris en dehors du domicile s’est fortement accrue – environnement, recommandation nutritionnelles… les causes sont diverses. Pourtant, avoir une alimentation variée et de qualité, manger des fruits et légumes, de la viande, du poisson, des crustacés de façon régulière garantit notre équilibre alimentaire. Toucher le plus grand nombre, faire évoluer les comportements, valoriser un mode de vie et de production favorable à la santé de l’homme et de son environnement, c’est l’objectif que se sont fixés ensemble producteur, associations, industriels, distributeurs …

En France, la consommation de viande baisse régulièrement depuis une dizaine d’année. Pour les viandes de boucherie, c’est-à-dire le bœuf, le veau, l’agneau, le porc et la viande chevaline, les niveaux sont passés de 52 à 46 g par jour et par personne entre 2004 et 2007, ce qui équivaut à 3 ou 4 portions seulement par semaine. Alors même si la consommation moyenne cache de grandes disparités, la majorité des Français sont de petits consommateurs de viande.
La France se situe au 8e rang au niveau européen. Les Chypriotes sont les plus gros consommateurs de viandes, bien avant l’Espagne et le Portugal, en deuxième et troisième position.


Source alimentation.gouv.fr - 16 décembre 2010